Les vacances en prépa : travailler, se reposer ou…

Qui n’a jamais entendu les fameux dictons sur les vacances en deuxième année de classe prépa ? « Vacances en février, prépa à la rentrée » ou « vacances à Pâques, rentrée à la Fac » !? Caricatural, certes. Mais ils ont le mérite de poser une véritable question. Pour avoir donné des cours de maths à des élèves de prépa en deuxième année, je me souviens de les avoir vu hésiter sur la bonne marche à suivre et faire des choix radicalement différents des miens. (Et oui pour ceux qui ne le savaient pas les rédacteurs de CGE sont d’anciens élèves de prépa et d’école de commerce mais on ne vous dira pas lesquelles!).

En première année, la question qui se pose souvent est celle des grandes vacances. Faut-il profiter pleinement / un peu des vacances pour récupérer ? Faut-il consacrer toute son énergie à reprendre les cours de l’année ? Faut-il plutôt aller faire un stage en entreprise pour avoir quelque chose à raconter aux entretiens aux écoles de commerce pendant les oraux ou encore aller si possible à l’étranger pour améliorer ses langues ?

Chacun a sa propre réponse à cette question. Pour ceux qui pensent n’avoir réellement aucune expérience particulière à mettre en avant pendant les entretiens un stage peut être une bonne idée. Mais comme pour tous concours, l’objectif est de se démarquer. Si vous faites un stage photocopie dans l’entreprise d’un proche, cela ne sera pas d’un grand secours pendant l’entretien. Au contraire, partir en vacances dans des conditions extraordinaires peut être un bon sujet d’entretien et pourquoi pas l’occasion d’améliorer ses langues étrangères. Cela peut valoir le coup de travailler un peu ses cours de manière à ne pas être trop larguée à la rentrée en deuxième année de prépa HEC. Mais il ne faut pas non plus revenir fatigué avant une année qui paraît courte en nombre de mois mais qui peut s’avérer éreintante avec la pression des concours et la somme de travail à accumuler…

En deuxième année, la question se pose pour toutes les vacances. Et à chaque fois se mêle la culpabilité à ne pas consacrer toute son énergie à travailler et le sentiment de fatigue. La réponse est très simple : la plupart des vacances durent deux semaines, l’occasion de faire un compromis une semaine de vacances, une semaine de travail tout à fait efficace. Il est important d’arriver aux concours en ayant les meilleures connaissances en mathématiques et le plus de vocabulaire en anglais mais la présence d’esprit et l’efficacité de quelqu’un qui arrive (presque) reposé vaudra toujours mieux. En somme reposez vous, divertissez vous un peu pendant les vacances, c’est la meilleure solution pour être admis en école de commerce !

Et vous, quels choix avez vous fait? En êtes vous satisfait? Que conseilleriez vous aux préparationnaires ?

Catégories : Général