1 jour, 1 diplômé – Adrien de l’ESSEC

Aujourd’hui, nous rencontrons Adrien, de l’Essec, qui a eu un parcours très atypique : après être diplômé, il a décidé de continuer ses études en psychologie!

Bonjour, peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour, je m’appelle Adrien, j’ai 26 ans et je suis diplômé de l’ESSEC, promo 2010. Je suis rentré à l’ESSEC après deux ans de prépa au Lycée Carnot à Paris dans le 17ème où j’avais choisi l’option scientifique.
Après avoir été diplômé de l’ESSEC, je suis rentré en 3ème année de licence (L3) de psychologie à l’université de Paris 7. Je suis donc maintenant en Master 2 professionnel, dernière année avant l’obtention du diplôme de psychologue.

Peux-tu nous faire part de ton expérience en tant qu’étudiant à l’ESSEC ?

Tout d’abord, j’étais admis à HEC mais la perspective d’être obligé de résider sur le campus et le prix du loyer m’ont découragé. Par ailleurs, être à l’ESSEC permet d’effectuer un contrat d’apprentissage. L’entreprise prend alors en charge les frais de scolarité des 2 dernières années d’école et verse un salaire mensuel pendant ces 2 années pour une période effective d’un an en entreprise. Concrètement, si l’on rapporte les revenus totaux perçus au temps travaillé, cela revient à 4000€/mois…

En ce qui concerne les cours, on acquiert peu de connaissances, mais des compétences :
- travailler en groupe,
- utiliser excel et powerpoint,
- faire des présentations orales,
- gérer son emploi du temps (car à l’ESSEC, c’est aux étudiants de définir les cours qu’ils désirent suivre chaque trimestre).

Enfin, s’agissant de la vie de l’école, j’ai pu m’investir dans trois associations : Génépi (association nationale qui avait une antenne à l’ESSEC) qui permet d’intervenir 2h/semaine auprès de personnes détenus à la prison de Poissy, Essec Partenariat Humanitaire au sein de laquelle j’ai préparé un voyage humanitaire au Burkina Faso et enfin Comédia, l’association théâtrale de l’ESSEC.
Il existe en effet des associations très variées et disposant de moyens importants.

As-tu eu l’occasion de voyager dans le cadre de ton cursus ?

Pour valider le diplôme de l’ESSEC, il est nécessaire d’effectuer 6 mois de stage ou d’études à l’étranger. Pour ma part, je suis allé comme je l’ai dit au Burkina Faso puis j’ai effectué un échange universitaire en Thailande et enfin, je suis reparti au Togo au sein d’une association locale.

Quelles ont été tes expériences sur le plan professionnel ?

J’ai eu la chance de pouvoir faire mon apprentissage dans l’association où j’avais fait mon stage : l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives. J’ai ainsi participé à l’expérimentation puis à la mise en place du RSA dans 3 départements et j’ai animé les débats sur l’évaluation nationale du dispositif. L’association étant jeune, j’ai pu endosser des responsabilités importantes et à la fin de mon apprentissage. J’étais même responsable d’une stagiaire de dernière année de Sciences Po !

Je suis également aujourd’hui professeur à Optimal Prépa, qui propose des cours de mathématiques aux étudiants en prépa HEC.

Merci pour toutes ces infos. As-tu un conseil à laisser aux futurs lycéens, préparationnaires, jeunes étudiants en école ?

Pour les préparationnaires, mini conseil un peu scolaire : travaillez surtout les mathématiques et les langues. Il s’agit en effet des matières dont les résultats aux concours sont les moins aléatoires. Toute heure travaillée est sûre de vous rapporter des points. Pour ma part, j’ai commencé ma première année de prépa avec 3 en allemand (LV1) et j’ai fini avec 15 au concours, en apprenant des listes de vocabulaires et d’expression d’articulation logique.

Aussi, ne vous laissez pas trop envahir par la pression de type « si tu n’as pas telle école, tu as raté ta vie ». L’école que vous obtiendrez n’est pas si déterminante pour votre vie future (surtout si vous voulez travailler à l’étranger). Avec plus de recul, je m’aperçois maintenant qu’en dehors de secteurs très spécialisés, c’est l’expérience professionnelle qui est valorisée bien plus que le classement de l’école que vous aurez intégrée.

Pour ce qui est de l’école, c’est un outil, que vous pouvez utiliser comme vous le souhaitez et cela ne doit en aucun cas déterminer vos futurs choix de métiers ou de carrière. Orientez-vous avant tout en fonction de ce qui vous plait et non pas de ce qui est le plus simple ou le plus convenu. Et n’hésitez pas à varier les expériences, surtout si vous ne savez pas encore exactement ce qui vous plait !

Si certains de nos lecteurs ont des questions, peut-on te contacter ?

Oui, même si je mettrais peut être du temps à répondre : adrien.cascarino[at]gmail.com

Catégories : Paroles de diplômés